NatureWoman, mon premier ptit D+

15/10/2019

15 août, Fred, mon ami, infidélité du TTM & idole triathlète passe la ligne d’arrivée de l’Embrunman. Je reste toute ébahie devant ces paysages parcourus toute la journée en voiture pour l’encourager, sa prochaine échéance c’est le half du Natureman dans les Gorges du Verdon. Il m’a déjà un peu tannée, il y a un format M, plus accessible pour moi et mes entrainements aléatoires. Allez c’est décidé, je m’inscris.

5 octobre, Priscilla, Anthony & Fred prennent le départ du Half. Les conditions météo sont parfaites, le lac, d’un calme plat, les paysages s’annoncent grandioses. J’ai la crève depuis 2 jours, je respire mal mais ce lac bleu turquoise et les visages des concurrents tout sourire au retour de leur parcours vélo, et à chaque encouragement donné, me filent la patate. 

Dimanche, je ne vise rien mais la boule au ventre est bien là. Sur la ligne de départ, on apprend le décès d’un concurrent sur le half la veille… Arrêt cardiaque sur la course à pieds. Je revois l’hélico se poser sur la plage, la minute de silence est chargée d’émotion.

 

 

Puis, très vite, c’est le départ, je choisis de rester à l’arrière, évitons la crise de Lacanau. Je reste prudente jusqu’à la première bouée, j’ai trouvé mon rythme, c’est bon je suis lancée. L’eau est bleu turquoise, c’est un régal de nager ici. Je sens bien que ma technique de nage est lamentable mais je m’en fiche pas mal, c’est déjà une victoire que cette natation se passe bien 😊 A 200m de la sortie d’eau, un type me dépasse sur la gauche, taillé comme jamais et en slibard SERIEUX mais vous êtes partis 15min derrière nous les gars ??!! Transition 1, je reconnais la voix d’Isabelle, un vrai booster. Un check dans la main et je retrouve mon vélo.

Je vois Fred & Pat à la sortie du parc, j’suis gonflée à bloc. Première boucle, les mecs me déposent les uns après les autres, je rattrape quelques nénettes mais le butin est maigre. La montée se passe super bien, je la joue à l’économie et je profite des paysages. Sur les hauteurs du village d’Aiguines, on surplombe le lac de Sainte Croix, c’est de la folie, c’est tellement beau. Je rattrape une joëlette, elle me rattrape dans la descente… WTF ?! Que je sois mauvaise à vélo, ce n’est pas une surprise mais quand même… merde. KM 24, j’entends David qui me rattrape, une demi-seconde s’écoule et il est déjà parti comme une fusée, heureusement qu’il y va « à la cool » … J’enchaine la deuxième boucle, j’accélère en passant devant un radar et je vois 36km/h YYESS ! Un type déboule derrière moi, la gloire fut de courte durée. Je pose le vélo avec un peu moins de 3h, je suis fière de moi j’imaginais faire 15min de plus.

Les jambes sont un peu lourdes sur les 2 premiers km, mais ça va, j’arrive à gérer et je double déjà pas mal de monde. Je m’arrête à tous les ravitos pour boire, rien ne me tente pour manger, je suis contente d’avoir appliqué le conseil de Tatiana sur le vélo : « un croc tous les 10 km ». Les km s’enchainent bien, je récupère pas mal de place, je suis droite, j’arrive à allonger la foulée et à relancer en haut des côtes. Je vois que c’est dur pour certains, j’encourage au passage comme ils l’ont fait pour moi sur le vélo. Je me rapproche du village, dernière côte dans les bois, 400m et c’est l’arrivée. Je me paie le luxe d’un sprint final et je franchis la ligne d’arrivée de mon premier petit D+, heureuse.

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

L’intégrale des Causses - de face, de profil, en biais

November 17, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

October 15, 2019