Course plaisir sur le Half Altriman

13/07/2018


Il y a un an, je discutais avec Lucia qui avait terminé le M de l’Altriman. Quand elle m’a annoncée le dénivelé de la course, je me rappelle lui avoir dit que jamais de ma vie je ne ferai cette course, que si je devais faire un triathlon dans les Angles ce serait un S, trop de D+ sur le M faut pas déconner…

 

Et me voilà un an plus tard, sur la ligne de départ du Half Altriman, en ayant cliqué comme une abrutie sur « inscription » après que Clem me l’ait bien vendu « tu verras c’est une super course, le paysage est trop beau, en plus il y aura tous les TUC, et puis regarde, il y aura Nono et Axelle sur ce format, blablabla ».

Mais ça, c’était avant de savoir que le parcours vélo ne faisait plus 90 mais 100km avec le Port de Pailhères en guise de « cerise sur le gâteau ». Trop tard, va falloir s’entraîner maintenant…

Je me dis que je suis laaaaaaarge niveau timing, et puis en fait les semaines défilent à une telle vitesse que nous sommes déjà la veille du 7 juillet.

 

Gaelle, Axelle, Nono et moi sommes dans la même chambre (avec Charline, comme supportrice ;) ) et on se demande quelle mouche a bien pu nous piquer pour faire notre premier L sur l'Altriman. A chaque fois que l’une d’entre nous monte les escaliers, elle râle : « les filles… J’ai mal aux jambes et je suis essoufflée en haut des escaliers… c’est normal ? » 

Etat de stress ? Zéro évidemment ! On check nos sacs, et surtout notre bouffe et on part manger notre repas de veille de course entourées de tous les tricopains. On a des hôtes au top : pâté, pâtes au fromage, et poulet à la crème (ou plutôt crème au poulet...), le repas de veille de course idéal… (et attention, pas de crudités ni de bières avant la course ! Les corses comprendront ;))

A 5h le réveil sonne en trombe… Nono la marmotte nous abandonne pour aller au départ de l’Altriman. Ces fous… On n’est pas sereine, alors qu’eux sont partis pour environ 15H de course et le double de notre distance… Quand elle revient, elle est déterminée « c’est décidé, l’année prochaine, je fais l’Altriman en entier ! » (Bien entendu après plus de 8h de course, elle a changé de discours, que du pipo !)

 

Et ça y est, le moment tant attendu arrive, je suis un peu émue de faire cette course, de voir tous les copains, de recevoir autant d’encouragements, et pourtant je ne joue rien, l’objectif de l’année, c’est fin Août comme dirait Marine. Aujourd’hui, on se fait plaisir, on ne subit pas, et on ne se blesse pas ! Je pense partir pour 8H30/9H de course, je me dis que c’est l’équivalent d’une journée de travail, et que quand on est bien occupé ça passe plutôt vite…

 

Natation - 1900m : Je pars tranquille, je mets un peu de rythme mais reste dans ma zone de confort pour garder de l’énergie sur le vélo. Je me donne 35’ et sors en un peu moins de 34