Mon premier M ... et le tri en famille

02/07/2018


Après une année difficile (une blessure qui m'a empêché de m’entraîner 
en nat et CAP pendant presque toute la saison), j’étais très frustrée de 
ne pas avoir réussi a faire un M lors de ma deuxième de triathlon. Donc 
pendant mon peu de temps libre (des semaines de 70h ou plus entre le 
boulot et la famille), je me suis entraînée autant que j'ai pu, entre 4 
et 6 heures hebdomadaires jusqu'en Avril, puis un peu plus avec des 
sorties longues a velo. Entre la préparation, la récup (euphémisme pour 
être crevé!) les trajets entre le boulot et les entraînements, ç'etait 
pas donné. Je me suis fixée sur le Tri du Salagou après avoir entendu 
parle des paysages, les collines et le superbe sol rouge (je suis dingue 
de ce type de paysage, je continue a penser au Grand Canyon). Mon beau 
frère habite dans le coin, donc on a décidé d'y établir notre camp de 
base, et Thomas et les enfants se sont eux aussi inscrits, les enfants 
dans leur classe d'age et Thomas sur le Cross.

Et voila commence un Tri en Famille. Ça semble romantique sur le papier. 
J'ai passe tout mon temps a prendre des photos des autres mais Thomas 
etait tellement stresse par sa course (juste apres la mienne) qu'il n'a 
pris aucune photo de moi. C'est un casus-belli pour divorcer ? Ca c'est 
une autre histoire.

Samedi apres midi on est montés au Salagou pour les courses enfants, 
avec la petite cousine a peine plus jeune. Mon plus jeune etait tres 
nerveux a cause de la natation, c'est pourquoi il n'a fait que des 
duathlon jusqu’à présent. Mon plus grand annonce fièrement que c'est son 
4eme tri, et que maintenant c’était de la routine. Les yeux de la petite 
cousine se sont éclairés a la vue de tout ce qu'elle croise et elle 
commence un interrogatoire en règle: "Tout le monde peu le faire?", &quo