Nelly la rideuse sur le Half du Salagou en relais

03/06/2018

Bon, on ne va pas se mentir, l’inscription à ce triathlon est parti d’un check à la soirée de Noël, entre une gorgée de bière et des pas de danse endiablés  « ouuuaaais okay on fait un relais en L, whouuu ! ».  Ce sera donc un triathlon L en relai avec Justine et Emilie. Je serai au vélo, une première, n’ayant jamais frôlé un vélo route de ma vie. 

Novice en vélo de route donc, mon premier vrai rencard avec les pneus 10 millimètres fut à Auzat –Ariège – belles virées.

En bonne technicienne, je m’étais équipée la veille du stage. « taille 38 ou 40, j’ai que ça » me dit le vendeur, « ben va pour 40 alors hein ! ». Puis, aux alentours de 22h30, Justine m’a demandé si j’avais des cales « des cales ? Whaaat..? » Du coup, Auzat ça a été chaussures de trail aux pieds, pédales auto et en avant ! 

Parlons-en des cales, j’ai l’impression qu’entre nous,  c’est un peu  comme la chanson de U2, With or without you… 

Premier rapprochement avec l’achat des cales après le boulot au Décath.

N’ayant pas pris le temps d’accrocher les cales, je les laisse dans leur emballage et je poursuis les sorties vélo avec le combo gagnant d’Auzat et ça paaasse !

Entre temps je repasse à Décath fignoler mon équipement de cycliste en vue du Salagou ; bidons et barres énergétiques (au diable les barres Charbrior Riz soufflé/Fruits rouges d’Intermarché !)

Mercredi, la relation avance, les cales sont carré