Les Tucettes au Grand RAC

09/04/2018

#CKIKI ? C’est qui qui va se faire péter les cuissots et les mollets, dans un bled paumé de l’Allier pendant 14h00 ?! c’est nous !! Nous = François, Jéjé, Etienne, Juliette, Estelle et moi. Bien sûr sans oublier nos supporters de choc Nico et Lili.

Quand on aime on ne compte pas !

Au programme de ce WE au milieu du centre de la France (quand t’es au milieu du centre t’as des chances d’être au bon endroit…parole d’orienteur) c’est :

2 équipes TUC (mâle & femelle), 3 gugus par équipe, 2 gus qui courent par section (l’autre est assistant), 11 sections différentes le tout en CO, 14h00 de course maximum.

 

Vendredi soir, après le tétris des voitures, les petits 5h00 de route, les dossards, la bouffe, il est 23h00 et il est temps de penser à la stratégie de demain. Qui court quand, et puis d’après le road book, si on additionne les estimations de temps, c’est simple ça passe pas en 14h00…

En tout cas pour nous les filles ! (Oui, c’est sans compter l’équipe de Chiara et des mecs qui arriveront facilement avant la nuit…On a pas tous des cuisses de félin !)

 

Il est minuit, je suis morte de trouille, mais je fais genre je stresse pas, sereine, réveil dans 5h30. T’façon maintenant que je suis perdue entre Montluçon et Moulin, autant Allier l’utile à l’agréable ! (qui valide le jeu de mot.. ?)

Samedi, départ à 8h00, j’y vais mais j’ai peuuuur ! C’est Juliette et moi qui nous élançons dans un petit run&bike des familles matinal de 10km, en CO. On soupçonnera le duo, Jéjé-Etienne, en tête, d’avoir mis tout le monde sur la fausse route dès la 1ère balise, ou bien l’équipe de Chiara…?! Ma foi, seul ceux qui étaient devant détiennent la vérité ! ;-) Eh oui, l’azimut 220° degré au drapeau, fallait pas le louper…

Estelle nous attend au 1 er point de rdv, je pars avec elle pour une petite CO urbaine, puis Estelle et Juliette s’en vont pour une section de VTT. J’ai 20 min de route pour rejoindre le prochain CP, et on avait fixé un temps max d’environ 1h50 pour les filles. J’ai donc un peu le temps. Au bout de 50 min, je vois Jéjé qui me crie « elles ariiiiivent !! », ouh put****, j’allais mettre mon jogging, mais du coup pas le temps, on repart avec Estelle pour une portion de trail de 15 km. Ça nous prendra 2h00, et les mollets commencent à tirer.  Puis j’enchaine avec Juliette une portion Canoë-CO-Canoë. Dans la précipitation de la transition, je mange mais oublie de remplir mon camel-back, il fait chaud et j’ai les mollets en feu, huuuum ça s’annonce facile tout ça! Avec Juliette on pagaie bien, ça tire les épaules mais ça repose les jambes. La CO avec Juliette c’est fluide, nickel on arrive à prendre toutes les balises. Je suis cuite (ou quand tes mollets te font plus mal que ta tendinite au genou), Juliette me tracte pour arriver jusqu’au canoë. Allez on repart se faire piquer les bras sous le soleil du 03. Je laisse ensuite Estelle et Juliette pour une grosse section VTT, et moi depuis le trail je suis contente de me poser. J’ai au maximum 2h30 devant moi, de quoi manger, boire, manger, boire, boire, manger, mettre les jambes en l’air… et préparer la voiture et les affaires pour la suite. Les filles sont timing, ce sera un VTT assez dur, mais elles ont envoyé du pâté! Petite CO urbaine avec Estelle, et j’enchaine sur un VTT avec Juliette. Mes mollets : « Ah ouai, en fait c’est cool le VTT ! ». On retrouve Estelle qui nous attend 11km plus loin, il y a une CO mais on décide de ne pas la faire, et d’avoir le temps pour la dernière qui vaut plus de points. Et surtout arriver dans les temps. On rattaque donc sur 20 km de VTT avec Juliette, avec un début boueux.. enfin plutôt les pieds dans la boue, dans les ruisseaux, j’ai froid aux pieds, on commence gentiment à être fatiguées (non je ne me plains pas…). Mais c’est bientôt fini, la nuit commence à tomber, je sais qu’après le VTT j’ai fini le job. Estelle et Juliette repartent pour la dernière CO, il est 21h00 elles ont 1h00 top chrono.

21h50, c’est l’arrivééééée, Youhouuuu ! We did it !!

 

 

Je voulais remercier nos sponsors : les bananes, les pates de fruits, les snickers et l’eau de source. Nos fidèles destriers : nos baskets, VTTs, nos jambes, nos bras, la partie du cerveau qui permet d’aller trouver des balises, et celle qui te dit que même si t’as mal tu peux encore, en fait t’as pas mal, c’est une illusion.  Les mecs bien sûr, qui nous ont encouragées et lavé nos vélos (☺). Et enfin, les filles pour m’avoir permis de vivre cette trop chouette top super cool expérience, et d’être des trop cool co-équipières de la muerte !

Je manquerai pas de féliciter les mecs, qui eux n’ont même pas eu à sortir la frontale, et qui finissent à une trop belle 2eme place !! Et puis surtout Chiara, notre franco-italienne préférée, qui finit 1ère au scratch avec son équipe de fou furieux !! Enfin Vincent et son équipe qui se seront bien battus aussi !

 

Prochain RDV : le raid des dentelles ! On reprend les mêmes et on recommence !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

L’intégrale des Causses - de face, de profil, en biais

November 17, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

October 15, 2019