Duathlon de Muret par OIivier

25/03/2018

Après déjà 6 mois d’entrainements sur piste, quelques trails au compteur et 2-3 sorties vélo pour la forme, voilà arrivé le duathlon du TUC tour, le duathlon de Muret. Je n’ai pas de monture vraiment adaptée pour l’occasion, juste un gros vélo en acier de quelques 12kg, mais ça fera l’affaire. Après tout ça me permettra aussi de me faire la main sur ce genre d’épreuve et par la suite de me rendre compte ce qu’est un vélo de route comparé à cette grosse bique.

 

Le temps est mitigé, il a plu une bonne partie du samedi et on se prend une belle averse pour arriver à Muret. On va récupérer les dossards, on installe les vélos et on retrouve tous les TUC-copain-ines. Il y un bon groupe de maillots jaunes. Les filles partent 10min avant, puis c’est notre tour, on s’installe sur la ligne, il y a du monde, la pression monte, ça va partir très vite.

 

 

 

 

 

Et c’est parti, ça fonce, ça galope. 2 premiers tours de piste à bloc et on enchaine sur 2 boucles de 2km. Le rythme est très soutenu. Je suis déjà au-delà du rouge et on est uniquement sur la première section CàP, il reste encore 20 bornes de vélo et encore 2.5km de course. Je ne sais pas du tout comment gérer l’effort donc je donne tout et on verra jusqu’à quand je tiens.

 

 

 

 

Satisfait de cette première CàP, ça va maintenant être moins drôle, le vélo … Avantage de mon destrier, je n’ai pas de cale-pieds donc pas besoin de changer de chaussures et pas de temps de perdu à la transition ! Drafting autorisé, j’essaie de suivre des groupes autant que je peux, j’arrive même à aider de TUC-copains en prenant des relais. Les TUCos qui doublent sont toujours motivant « vas-y colle ma roue », « on lâche rien », « allez on met du rythme » (ben oui, je fais ce que je peux … ).  Je me fais beaucoup doubler mais je prends quand même plaisir à rouler. Les supporters du club venus nous encourager sont nombreux sur le côté, j’entends les « Allez Croix de Fer !! » fuser et le moral est là.

 

Puis vient la deuxième transitions, les jambes commençait déjà à tirer sur la fin du vélo mais là c’est le gros n’importe quoi. Ca tire de partout, impossible de relancer. Je n’ai pas l’habitude du tri et du changement d’efforts. Peut-être que je devrais aller au HT le jeudi après tout … Il me faut bien 500m pour relancer la machine puis ça va mieux. J’arrive à maintenir à peu près l’effort, à grappiller quelques petites places et voilà enfin la ligne d’arrivée. Il y a déjà pas mal de jaunes à l’arrivée, ça fait plaisir d’en finir de cette heure à fond à se mettre stupidement dans le rouge du début à la fin.

Puis j’ai au moins fait une course avec mon Croix de Fer, c’est bon, je peux maintenant passer au carbone J

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Sur un chemin de paix et de délivrance

October 16, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

October 15, 2019