Run&Bike de Martres : Thibault&Kévin deviennent vice-champions régionaux

 

Depuis le 16 Octobre 2016, date du Run & Bike de Pechabou, nous restons sur un échec... l’oubli du vélo pendant la course.

 

Sur ces belles bases, nous cherchons donc un autre run & bike et trouvons celui de Martres Tolosane, avec son parcours de 20 kilomètres ouvert au VTT et VTC (mais surtout changement à la selle donc oubli du vélo impossible).

Pour mettre toutes les chances de notre côté, nous effectuons la reconnaissance le week-end avant la course. Bien évidemment tout se passe comme prévu, nous nous perdons, nous effectuons aux alentours de 10 kilomètres dont 5 qui correspondent à la partie plate du parcours sans faire la montée et autres difficultés (oui oui ça commence bien).

 

Donc dimanche matin après une semaine légère d’entrainement avec une petite séance de lactique le mercredi, une petite de vélo le samedi et deux petites de natation, réveil pour la course !

Arrivés sur place, nous pouvons jauger la concurrence via la beauté immaculée de leurs machines è Des VTT semi-rigides pesant moins de 20 kilos !!! Sur ces simples bases, nous somme relégués au bas du classement.

Pour le départ, Kevin prend place sur son fidèle destrier pendant que Thibault fera chauffer les semelles de ses chaussures. Les vélos sont positionnés 500m en aval de la course et attendent patiemment la venue des coureurs.

Thibault arrive dans un groupe de 6 coureurs mais c’est encore très compact, on choisit d’opter pour une technique de changement toutes les 3/4 minutes suivant nos sensations et les difficultés de la course. Après 5 minutes de course, nous menons la bataille pour la 3 ième place avec un autre duo qui nous talonne, les seconds étant 50/60m devant et les premiers ne sont plus à portée de radar.

Nous grapillons des mètres au fur et à mesure jusqu’à la grosse difficulté de la course (que nous n’avions bien évidemment pas reconnu du week-end dernier), Kevin se sent bien et donne le tempo dans la montée où nous arrivons à prendre l’avantage sur les deux groupes. Thibault commence à être en hyperventilation/tachycardie car faire avancer les kilos d’acier du vélo ne sont pas choses aisées sur cette montée à gros %. Une fois la montée derrière,  nous tentons de maintenir une allure nous permettant de garder l’écart acquis dans la montée. Thibault, toujours dans la difficulté, suit la foulée aérienne de Kévin qui avale la descente technique à grandes enjambés.

Il doit maintenant nous rester un tiers de la course, nous somme revenu au niveau 0 (pas notre niveau de course mais d’un point de vue topographique) donc que du plat en perspective. Thibault prend les rênes en courant car Kevin est quelque peu dans le dur (voire beaucoup étant donné qu’il ne parle plus beaucoup), après un changement, Thibault se charge de partir à la pêche aux infos avec son destrier, il nous reste environ 4 kilomètres ! (et toujours second).

Un rapide coup d’œil en arrière (bon ok on a du regarder une quinzaine de fois en 1 minute, on n’est pas habitué à avoir cette position) et on voit nos poursuivants à 30 mètres derrière nous.

La fébrilité nous effleure.

Nous décidons de changer de stratégie et optons pour des changements très courts (- de 1 mn) mais très soutenus, ce qui nous permet d’accentuer notre avance pour arriver tout sourire sous l’arche avec un temps de 1h11 où finalement la place restera anecdotique tellement nous sommes heureux d’avoir réalisé un super temps et une super gestion de course.

En espérant remettre en jeu notre « titre » de vice-champion régional l’an prochain avec plein d’équipe du TUC !! (Il y a un jambon à gagner si on trouve à quelle hauteur il est donc si certain ont un télémètre laser pour l’an prochain, ça serait sympa).

Des bisous

 

PS : Merci à Manon pour ce magnifique vélo (en prêt), merci à Serge de nous avoir fait découvrir cette discipline, merci à Thibault d’avoir supporté Kevin, merci à Kevin d’avoir supporté Thibault, merci à nos sponsors (ah bin non), et merci à tous les gens du club de nous supporter (Définition 1 : Encourager une personne – Définition 2 : Souffrir avec patience – Les deux [Rayer les mentions inutiles]) 

 

Thibault & Kevin

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

A bout de souffle - Swiss peak Trail 360

February 18, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

September 29, 2020

February 23, 2020

October 15, 2019

Please reload

Archives