La qualif pour la D2 des TUCettes !!

3 de nos championnes témoignent :

 

La course de Laura :

 

Duathlon de Muret, première course avec les jaunes et noires depuis mon arrivée au club, un peu d'appréhension suite à mon Duathlon de la semaine dernière où la course à pied ne s'est pas déroulée comme prévue, mais l'ambiance est là et le temps clément. Noëlle et moi avons passé la course quasiment tout le temps ensemble, à s'encourager quand nous avions du mal à relancer. De bonnes sensations sur la partie course à pied mais un parcours vélo très venté assorti d'un petit dénivelé que je n'ai pas trop aimé. Heureuse d'avoir fini, et d'avoir signé au TUC, vivement la prochaine course ...

 

La course de Nathalie :

 

12 mars 2017, je vais prendre part à mon 1er duathlon et par la même occasion porter mon 1er dossard au couleur du tuc tri (ça changera du violet un peu !!! il se trouve que j'aime bien le jaune aussi, ouf)

Le stress est là mais rapidement je me concentre sur ma course et sur la gestion de cet effort nouveau pour moi. Il se trouve que j'aime ça. L'essai est donc transformé. Rajoutez à ça une ambiance générale très sympa et la journée est réussie.

Bravo aux tucettes et tucs et merci pour les encouragements.

 

 

La course de Noelle :

 

Je n’ai pas pu résisté à la pression de MemTuc et à l’émulation du groupe de Tucettes, me voila inscrite sur le duathlon de Muret. Je me rend vite compte que je vais galérer, tout est nouveau pour moi : un format de course dont je n’ai pas l’habitude (ils sont où les cailloux, les montées au taquet et les descentes techniques ??), grande première sur le vélo, avec mes 4 vraies pauvres sorties de vélo, je ne sais absolument pas comment gérer 20km de vélo, les transitions (après le bon foutage de gueule des copains de l‘entrainement de HT lundi, j’ai finalement choisi de tout faire en baskets), la trifonction de Delphine que j’ai peur de craquer (hein Etienne « Ca va, elle est pas trop serrée ? »). Bref, je n’arrive pas hyper sereine ce dimanche à Muret, mais bon si j’ai bien compris le principe, le but est de serrer les dents et de tout donner, sans oublier de bien sourire au photographe !

En arrivant à Muret, je me détend progressivement, les copines Tucettes sont là, on se rassure, on s’encourage. Je me rend bien vite compte qu’il va y avoir du niveau, dès l’échauffement je me sens affutée comme un couteau à beurre à côté des minettes du TTM.

On part toute ensemble, puis chacune commence à prendre son rythme. Comme mon rythme sur 5km, je ne le connais pas, je pars plutôt tranquille, et comme les jambes répondent bien, j’accélère un peu et me cale sur un bon rythme qui me permet de pas me faire doubler et de doubler même quelques filles. On court un peu ensemble avec Léa, puis avec Laura, ça fait du bien au moral. Le moment où les premiers garçons nous doublent est assez fatidique pour le mental, finalement 5km, c’est super long (tout est relatif), je finis un peu moins bien mais j’en ai encore sous le pied. Laura arrive juste avant moi aux vélos, j’arrive en même temps que Guillaume et je suis bien contente d’avoir choisi le 100% baskets, j’entend Guillaume râler (« putain de transition de meeeeeeerde »). Moi qui voulais juste me tester sur ce duathlon, je me prend vite au jeu, sous les encouragements des TUC congelés mais qui donnent de la voix, je pars à fond sur le vélo, je redouble Laura (qui me redoublera, que je redoublerai, on se dédoublera même ). Et je finis même par kiffer cette partie vélo. La côte tant attendue me fais du bien au moral, c’est mon truc, je suis à l’aise. Puis vient le moment tant redouté de la descente, et là c’est le drame, tous les gens que j’ai doublé dans la première partie me redoublent à fond, pourtant j’ai l’impression de tout donner, je pédale à fond, rien n’y fait, au moins je sais où je peux m’améliorer… Demi-tour et re montée et re-doublage (ça devient lassant, surtout que je sais que je vais me faire redoubler après dans la deuxième descente). Cette partie est sympa, avec le vent de face en faux plat, on croise des copains TUC, on s’encourage, tout le monde en chie, c’est rassurant.

Arrivée à balle à la transition de la deuxième cap, j’ai un peu oublié de mouliner en arrivant, les premiers pas sont un peu douloureux et la deuxième cap le sera tout autant. Il me reste quand même du jus pour ne pas perdre de place et finir « tranquillement » en 1h17.

Bien contente de cette première expérience en duathlon, j’ai finalement galéré sur la partie cap et adoré la partie vélo (transformation en marche ?). Gros regret sur les descentes et sur la deuxième cap, mais au moins je sais quoi travailler pour le prochain. Dommage pour la qualif de la D3, perso il m’aurait fallu un duathlon d’essai pour bien connaître ma gestion de course sur un format pareil.

Merci aux supporters du jour pour les encouragements non négligeables, merci à Météo France de nous avoir laissé tranquille avec la pluie, merci à Delphine pour la tenue que je n’ai pas craquée et merci à Meriem d’avoir initié cette inscription et pour le groupe de Tucettes qui commence doucement à se former !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Sur un chemin de paix et de délivrance

October 16, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

October 15, 2019